Pour investir directement dans l’immobilier, vous pouvez désormais acheter des parts ou des actions d’un organisme de placement collectif immobilier (OPCI).

Ils sont investis au minimum à 60% en immobilier (contre 95% pour les SCPI) et doivent comprendre obligatoirement 10% de liquidité. Le solde (soit au maximum 30% de leurs fonds) peut être placé sur d’autres produits comme les actions ou les obligations.

Leur patrimoine immobilier peut être constitué par des investissements réalisés directement (l’OPCI acquiert ou construit des immeubles), mais aussi par des prises de participation dans des sociétés qui investissent dans l’immobilier locatif (SCI, SCPI, sociétés foncières cotées…).

Les OPCI sont des placements à long terme. Ils doivent être envisagés dans une optique de diversification de son patrimoine.

Il existe deux catégories d’OPCI :

  • Les Spicav: société de placement à prépondérance immobilière à capital variable
  • Les FPI: fonds de placement immobilier.

Les OPCI prélèvent :

  • Des frais d’entrée
  • Des frais de gestion
  • Des frais de rachat.

Si vous êtes intéressés par ce type de placement, après avoir étudié leur rentabilité sur le long terme et leur composition, n’oubliez pas également de benchmarker leurs coûts de fonctionnement.

CatégorieImmobilier

© 2017 Julien FRAYSSE | Expert-Comptable qui accompagne la performance de votre cabinet

Suivez-moi sur :       

Inscription à la Newsletter

www.fraysse-julien.com

Julien Fraysse accompagne la performance de votre cabinet en vous proposant des conseils et informations spécifiques au secteur dentaire toutes les semaines.