Le Gouvernement Macron vient d’entériner la suppression de la cotisation chômage pour sa partie salariale.

En effet, la cotisation salariale d’assurance chômage fixée à 0,95 % depuis le 1er janvier 2018 sera supprimée au titre des périodes courant à compter du 1er octobre 2018.

La mise en place du prélèvement à la source à compter du 1er janvier 2019, viendra néanmoins grever d’autant les rémunérations de votre équipe.

J’attire également votre attention sur la suppression du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) à compter de 2019.

Le CICE s’élève à 6% de la masse salariale brute en 2018. Il avait été ramené de 7% à 6% entre 2017 et 2018.

Ce crédit d’impôt était soit imputable sur votre impôt sur le revenu si vous êtes soumis au régime des BNC soit sur votre impôt sur les sociétés pour ceux qui sont en SELARL.

Il vous faut donc anticiper la fin de ce crédit d’impôt au niveau de votre trésorerie personnelle ou professionnelle selon.

D’autant plus que le gouvernement a déjà reporté son dispositif d’allègements de charges sociales.

Avant : le dispositif du CICE était clair et facile à mettre en œuvre.

Après : les allègements de charges sociales sont beaucoup moins lisibles…et peuvent être compensés par certaines hausses subreptices.

Je crains que, dans la durée, nous ayons tous à perdre à ce changement de dispositif.

CatégorieGestion

© 2017 Julien FRAYSSE | Expert-Comptable qui accompagne la performance de votre cabinet

Suivez-moi sur :       

Inscription à la Newsletter

www.fraysse-julien.com

Julien Fraysse accompagne la performance de votre cabinet en vous proposant des conseils et informations spécifiques au secteur dentaire toutes les semaines.